Le 15 Août un cierge à la Vierge Marie

L’assomption de la Vierge Marie


L’Assomption de Marie est pour l’église catholique un dogme, c’est-à-dire un moyen de cheminer vers Dieu, résultat de la méditation séculaire du peuple de Dieu sur sa foi : on ne croit au dogme que parce qu’il va dans le sens de la Foi.
Avant d’être un dogme, l’Assomption de Marie était donc une croyance reposant sur des traditions et non sur des bases scripturaires reconnues des premiers temps de l’Église.
L’église Catholique a considéré que cette tradition était conforme au dépôt de la Foi et longuement mûrie par un siècle de théologie mariale omniprésente [] depuis la proclamation du dogme catholique de l’Immaculée Conception, dont il n’existe cependant pas trace dans la Bible
La fête de l’Assomption célèbre tout à la fois la mort, la résurrection glorieuse, l’entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie. On dit assomption (d’un mot latin qui signifie enlever) et non ascension (monter) pour marquer que Marie fut enlevée au ciel, en corps et en âme, en vertu d’un privilège particulier. Cette fête fut célébrée à partir du Concile d’Éphèse (431) qui avait proclamé Marie Mère de Dieu.
Fixée au 15 août, au commencement du VIe siècle, elle s’enrichit d’une vigile dès le début du VIIIe siècle. Elle a donc toujours été un jour de fête dans l’Église, surtout en France, à partir du voeu de Louis XIII, puis dans l’Église universelle, à partir de 1950, année de la proclamation du dogme de l’Assomption par le Pape Pie XII. Comme pour toutes les fêtes chrétiennes, il faut en chercher l’origine dans la vie du Christ. Si Marie est aujourd’hui honorée d’une façon toute particulière, c’est parce qu’elle a accepté d’être la Mère du Sauveur
Les Évangiles de Matthieu et Luc rapportent l’Annonciation, c’est-à-dire l’annonce par l’ange Gabriel à Marie puis à Joseph à qui elle était fiancée, de la conception virginale de Jésus, le récit de Luc donnant plus de place à Marie, alors que c’est l’inverse dans celui de Matthieu

Journal l’Essor 15 Août 2016

Cliquez ci dessous pour lire le reportage

http://lessor.fr/Fitilieu-un-cierge-a-la-vierge-marie-15797.html


Ciné Art Loisir

20122010_02_00_49

Dévotion

Prière à la vierge aux mille lumières

Que le cierge que je viens d’allumer

Soit le signe de ma présence

Écoutez ma prière que je puisse

Voir la vraie lumière

Qu’il éclaire ma vie soulage mes peines

Vierge Marie acceptez que ce cierge allumé

Prolonge  ma prière auprès  de vous . Amen

tracteur fml 037

Départ du Monastère de la
Visitation sainte Marie de Mâcon en août 1993

 

Mère Marie Monique et Jean -Claude sur la photo
Mille et une précautions pour faire voyager Marie
de Saône et Loire à la ferme aux mille lumières à Fitilieu en Isère
22 ans déjà la ferme aux mille lumières

Le doux sourire de Marie la vierge aux mille lumières

D’où vient-elle ? Cette magnifique Vierge
en pierre sculptée du 19ème siècle
fut offerte par les moniales Visitandines
du monastère de Mâcon en 1993
Après le tournage de notre film
‘ Relief de France les monastères ‘
La Visitation Sainte Marie en 1993

Dalida pn fml 136

La ferme aux mille lumières 2014
Dévotions à la Vierge Marie à  Fitilieu