La Chartreuse Notre-Dame de Portes – 1985

La Chartreuse de Portes a été fondée en 1115 par Bernard de Varey et Ponce, deux moines de l’abbaye d’Ambronay.

Ils s’éloignèrent de l’opulente abbaye bénédictine pour se retirer au désert de Portes et se vouer, avec la permission de leur abbé, à la vie pénitente des solitaires de la Grande Chartreuse.

La Chartreuse de Portes est toujours habitée par des moines, elle ne peut se visiter.

Notre reportage

En 1985, deux jeunes gens sont intrigués par une chartreuse, dont on leur a dit que les habitants ne laissaient absolument jamais entrer de visiteurs. Cinéastes amateurs, ils sont piqués par la curiosité et décident d’aller voir ce monastère si impénétrable.

Ils se rendent donc, un beau matin, à Bénonces pour aller frapper à la porte de l’impressionnante chartreuse. Pas de réponse. Ils partent se promener tout autour de la propriété et frappent de nouveau. Toujours pas de réponse.

Mais au moment où ils allaient repartir, une fenêtre s’entrouvre et un moine les appelle. C’est le prieur lui-même qui les accueille et leur demande ce qu’ils désirent. D’emblée, ils jouent leur carte de cinéastes pour proposer un petit film sur la Chartreuse. Au refus catégorique du prieur, motivé par le vœu de silence des Pères Chartreux, ils répondent qu’ils peuvent filmer seulement les bâtiments. Devant les arguments convaincants des deux jeunes, le prieur fini par céder et leur demande de revenir quelques jours plus tard « sauf s’il y a de la brume ».

Ce petit film, agrémenté d’un commentaire historique et religieux, vous montre un environnement monastique tout simple mais rempli de prière et de sainteté. Il constitue une archive d’exception, un vrai trésor à découvrir et… à faire découvrir !

Ce fut notre premier film sur la vie contemplative des moines et des moniales cloîtrés.


Pour commander le DVD, rendez-vous sur notre boutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.