Le dogme de l’Assomption, Pie XII et Paul VI

Voici un extrait très intéressant du livre Paul VI, le pape écartelé d’Yves Chiron. L’auteur raconte pourquoi et comment Mgr Montini (le futur pape Paul VI) n’était pas favorable à la proclamation du dogme de l’Assomption par Pie XII.

On le sait, cette proclamation eut bien lieu le 1er novembre 1950, mais connaissez-vous les oppositions et les agissements de Mgr Montini ainsi que sa crainte de trop donner de place au culte de la Sainte Vierge ?

Voici cet extrait :

La proclamation du dogme de l’Assomption fut un des autres grands faits de l’année [1950]. Les évêques du monde entier avaient été consultés par le pape [Pie XII] sur l’opportunité de cette promulgation solennelle d’une croyance fort ancienne et répandue. Les réponses avaient été quasiment toutes favorables.

Les protestants en revanche critiquèrent le fait.

Quelques mois avant la proclamation, Roger Schutz et Max Thurian demandèrent à être reçus par Mgr Montini. Ils espéraient sans doute qu’elle pouvait encore être évitée. Ils exposèrent au substitut [Mgr Montini] que ce dogme nouveau était doublement inacceptable aux yeux des protestants : parce qu’il attribuait un privilège supplémentaire à la Vierge Marie qu’historiquement rien n’attestait et parce que le pape allait engager son infaillibilité, autre dogme rejeté par les non-catholiques. […] Il conseilla aussi à ses interlocuteurs de préparer un texte sur ces questions d’infaillibilité et de dogme marial, et d’aller le porter au pape.

Pie XII reçut les deux visiteurs mais ne changea pas d’avis. La proclamation eut lieu le 1er novembre, en présence de 622 évêques et d’une grande foule.

Que Mgr Montini croyait personnellement à ce dogme nouveau, on ne peut, bien sûr, en douter. En revanche, il est aussi certain que tout au long de sa vie il a craint que l’on ne donne trop de place au culte marial, que celui-ci ne dégénère en “mariolâtrie”. L’accueil qu’il a réservé à Jean Guitton, durant cette même année 1950, est, à cet égard, significatif.

Jean Guitton avait publié l’année précédente un ouvrage consacré à la Vierge Marie. Avant de faire la connaissance de l’écrivain, Mgr Montini avait déjà lu plusieurs de ses livres, notamment son célèbre Portrait de monsieur Pouget. Il avait lu aussi La Vierge Marie et l’avait fort apprécié. Il dira à Guitton : “Depuis les pages de Newman dans sa fameuse lettre du Dr Pusey, je crois n’avoir pas lu sur la Vierge de pages qui m’aient autant satisfait.”

Or, un article d’une revue française, alors fort répandue dans les milieux romains, avait émis les réserves “les plus formelles” à propos de certaines pages du livre et aurait voulu “mettre en garde” ses lecteurs.

Le Saint-Office s’était saisi de l’affaire et procédait à un examen scrupuleux de l’ouvrage suspect. […] L’ouvrage risquait d’être condamné par le Saint-Office.

Mgr Montini, de son propre chef, avant même d’avoir rencontré Guitton, fit des démarches pour qu’il ne le soit pas, il rédigea même une lettre faisant l’éloge du livre et la fit signer par Pie XII.

Cette lettre, montrée sans doute aux théologiens du Saint-Office qui étaient chargés de l’examen de l’ouvrage, empêcha qu’il ne soit inscrit à l’Index. C’est le nonce à Paris, Mgr Roncalli [futur pape Jean XXIII], qui avait conseillé à Jean Guitton de s’adresser à Mgr Montini pour sauver son livre. Quand, le 8 septembre 1950, il rencontra le substitut, il apprit que beaucoup avait déjà été fait pour lui.

Pour autant, et cela montre que Mgr Montini n’était pas omnipotent, l’ouvrage n’était pas hors d’atteinte. Quelques mois plus tard, un deuxième article très critique paraissait en France. L’année suivante, Mgr Pizzardo critiquait sévèrement La Vierge Marie dans l’Osservatore romano et le Saint-Office obligeait Jean Guitton à apporter des corrections à son livre dans les prochaines éditions.

Yves Chiron, « Paul VI, le pape écartelé », pages 138-140. (Les soulignements sont de nous.)

2 thoughts on “Le dogme de l’Assomption, Pie XII et Paul VI”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.