Le printemps est la saison des fleurs – Balade dans mon jardin

La primevère des jardins (primula x acaulis)

Semer de mai à juillet

Floraison Février à mai

Timides primevères…

La primevère est l’une des premières fleurs à apparaître au jardin. La venue de cette fleur est le signe que l’hiver se termine. Et voilà les beaux jours ! Les merles chantent ! Et vive le printemps !

Le narcisse jaune ou jonquille sauvage (narcissus pseudonarcissus)

Jonquille ou narcisse ?

Toutes les jonquilles sont des narcisses mais tous les narcisses ne sont pas des jonquilles. La (vraie) jonquille est une espèce de narcisse : le narcissus jonquilla.

Le nom latin de la véritable jonquille est Narcissus jonquilla, jonquilla indiquant que ses feuilles sont semblables à celles du jonc. La [vraie] jonquille a donc des feuilles rondes et fines contrairement à la [fausse] “jonquille” de nos bois aux feuilles aplaties de 6 à 12 mm de largeur.

On utilise donc le nom “jonquille” à tort la plupart du temps. Le nom “narcisse” remet tout le mode d’accord car même la véritable jonquille est un narcisse.

Source : http://notesdeterrain.over-blog.com/2017/03/narcisse-sauvage.html

L’arum blanc (zantedeschia aethiopica)

Aussi appelé Calla, l’arum est une fleur remarquable que l’on peut cultiver aussi bien en pot qu’en pleine terre, ou même dans un bassin.

Son long cornet blanc, de 15 à 25 cm (appelé « spathe »), enroulé autour d’un spadice jaune, est porté par une haute tige ; ce qui fait de l’arum une fleur très appréciée en bouquet.

Les bouquets d’arums conviennent bien à l’ornementation des églises et à la réalisation des corbeilles de mariage.

Les roses

La rose a inspiré les hommes depuis toujours en symbolisant l’amour et les sentiments les plus nobles.

Les formes et les couleurs des roses sont innombrables. Chaque rose, en effet, possède des détails — assez perceptibles — de formes et de couleurs qui la rendent pour ainsi dire unique aux yeux des hommes.

La rose a inspiré de nombreuses chansons et de nombreux poètes.

  • Mignonne, allons voir si la rose de Pierre de Ronsard (1545).
  • Les Roses blanches de Berthe Sylva (1926).
  • La rose du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry (1943).
  • Roses blanches de Corfou de Nana Mouskouri (1962).
  • Mon amie la rose de Françoise Hardy (1965).
  • L’important, c’est la rose de Gilbert Bécaud (1967).
  • La rose que j’aimais de Dalida (1971)
  • etc., etc.

La prière du « Rosaire » est un bouquet de Je vous salue Marie offert à la Sainte Vierge comme un bouquet de roses.

La rose au parfum odorant dont on ne se lasse pas et qui enivre nos soirées d’été !

L’œillet (dianthus, petrorhagia…)

L’œillet un genre de plante herbacée comprenant une multitude d’espèces vivaces, annuelles ou bisannuelles.

Les fleurs des œillets portent des nuances de couleur allant du blanc au rouge bordeaux foncé, en passant par le rose et le mauve. Chaque variété d’œillet peut être unicolore ou bien elle-même en dégradé.

L’œillet rouge est une très belle chanson interprétée par Melina Mercouri en 1973.

Le géranium (pelargonium)

Durant tout l’été, le géranium est le roi des balcons et des terrasses !

Pour stimuler la floraison des géraniums et avoir de très belles fleurs, deux conseils :

• Apportez de l’engrais liquide “spécial géranium” au début du printemps et de nouveau au début de l’été.

• Dès que les fleurs sont fanées, les retirer en les pinçant avec les doigts.

La glycine de Chine (wisteria sinensis)

La glycine de Chine embellit les espaces par sa cascade de fleurs très parfumées de couleur violette, rose ou blanche. Facile à cultiver, cet arbuste grimpant et vigoureux peut habiller un mur, une pergola, une tonnelle…

Ses feuilles, à folioles ovales et pointues, sont vertes et atteignent 40 cm de long. Quant à ses fruits, qui ressemblent à des haricots, ils mesurent de 10 à 15 cm.

La glycine de Chine peut pousser de 2 m en une année et atteindre de 10 à 30 m. Elle offre une floraison spectaculaire très odorante dès le printemps. Certaines espèces de glycine peuvent fleurir deux fois dans l’année : au printemps et en été.

La rose trémière (alcea rosea)

La rose trémière est une plante vivace rustique très courante à la campagne ainsi qu’en bord de mer, où elle pousse contre les murs. Elle est souvent bisannuelle.

Elle peut atteindre 2 à 3 m de hauteur et est garnie de beaucoup de fleurs (simples ou doubles) en forme de trompette, de coupe ou de pompon.

Ses tiges sont velues avec des feuilles alternes, lobées et rugueuses qui mesurent entre 10 et 15 cm de long. Si la tige est trop haute, le vent risque de la coucher ; il faut donc la maintenir avec des tuteurs.

Les graines de la rose trémière se ressèment d’une année sur l’autre ; ce qui peut la rendre très envahissante.

L’hibiscus rouge (hibiscus syriacus)

L’hibiscus, autrement appelé althéa, rose de chine ou mauve en arbre est un arbuste tropical à port dressé qui s’identifie facilement par ses magnifiques fleurs de 2 à 6 cm de diamètre aux couleurs vives et décoratives, avec leurs 5 pétales légèrement en entonnoir portant des étamines colorées à anthères jaunes. Selon sa variété, l’althéa peut avoir des fleurs doubles ou simples. Les feuilles de 6 à 10 centimètres de long ont 3 lobes et sont dentées : elles sont caduques ou persistantes selon les espèces.

Source : https://jardinage.lemonde.fr/dossier-483-althea-hibiscus-syriacus-fleur-eternite.html

Le boule de neige ou viorne obier roseum (viburnum opulus roseum)

La viorne obier roseum ou boule de neige est un arbuste au feuillage caduc, très décoratif et très rustique. Ses feuilles ressemblent à celles de l’érable : elles sont vert foncé, trilobées, mesurent 5 à 10 cm de long et deviennent rouge et or à l’automne.

Les fleurs de la viorne obier sont réunies en bouquets plats ou sphériques de 3 à 8 cm de diamètre.

Ces bouquets en forme de boules de neige sont composés de fleurs centrales, tubulaires et fertiles, et de fleurons périphériques, aplatis et stériles de même taille.

Le rudbeckia

Le rudbeckia attire l’œil par le contraste entre ses pétales, d’un jaune vif et brillant, et son centre souvent très saillant et presque noir.

Fabuleux petits soleils qui illuminent les massifs pendant toute la belle saison, les rudbeckias sont faciles de culture et devraient trouver leur place dans tous les jardins tant ces plantes réclament peu de soins et tolèrent de nombreuses situations.

Source : https://www.aujardin.info/fiches/comment-planter-multiplier-rudbeckia.php

La spirée blanche (spiraea arguta)

La spirée blanche, à floraison printanière est un petit arbuste ne dépassant pas les 2,50 m. Ses rameaux sont arqués et cachent son pied sous une multitude de petites fleurs blanches réparties sur toute la longueur des branches.

La bignone (campsis x tagliabuana)

La bignone est la fleur grimpante de l’été.

Moins capricieuse qu’une clématite, aussi volubile qu’une glycine, la Bignone est une plante grimpante originale et vigoureuse.

Au jardin, on l’appréciera pour son exubérante floraison orange éclatante, durant tout l’été et son joli feuillage qui reste semi-persistant à la faveur d’un hiver doux. Le spectacle est féerique de juin à septembre-octobre !

Généreuse, la Bignone peut atteindre rapidement une taille allant jusqu’à 8 à 10 m de hauteur à l’âge adulte.

Pleines d’ardeur, ses tiges s’accrochent toutes seules à tout ce qui est à leur portée, transformant en peu de temps le moindre support, en tableau luxuriant. Elle est idéale pour habiller murs, pergolas et clôtures ou grimper à l’assaut d’un arbre.

D’après : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/fichefamille/bignone-planter-tailler-bouturer

L’oxalyde (ou faux trèfle) à quatre feuilles (oxalis tetraphylla ou oxalis deppei)

L’oxalide à quatre feuilles se cultive très bien en pot. Elle fait merveille également comme couvre-sol, en massif, en rocaille ou en bordure.

Le zinnia elegans

Appartenant à la très nombreuse famille des Astéracées, le Zinnia est une fleur d’origine mexicaine comprenant une vingtaine d’espèces annuelles.

Le Zinnia : la magie des couleurs

En bordures ou en bouquets…

Le coreopsis grandiflora “Sunray”

Peu exigeante, résistante à la sécheresse, le coreopsis grandiflora “Sunray” est une plante vivace appréciée pour sa floraison permanente, constituée de fleurs jaunes doubles ou demi-doubles.

Comme toutes les autres variétés de coreopsis, elle est adaptée aux terrains secs et frais, exposés en plein soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.