Les douze Apôtres de Jésus-Christ

Saint André

L’Apôtre André est le deuxième apôtre cité par saint Mathieu et saint Marc.

Frère de Pierre et pêcheur comme lui à Bethsaïde, il était disciple de saint Jean-Baptiste. Éclairé par le témoignage de son maître, il reconnaît en Jésus le Messie, et fait partager sa découverte à son frère Simon-Pierre. Il fut le premier des apôtres à rencontrer Jésus sur le bord du Jourdain au lendemain de son baptême. C’est pour cette raison qu’on lui donne le titre de « Protoklite » ou « Premier appelé ».

C’est donc André qui conduisit Pierre à Jésus, en attendant, au bord de la mer de Galilée, que le Seigneur les appelât l’un et l’autre à tout quitter pour le suivre et devenir pêcheurs d’hommes.

Dans son culte, l’Église a toujours fait une place de choix à celui qu’elle présente en ces termes : « André, serviteur du Christ, digne Apôtre de Dieu, frère de Pierre et compagnon dans le martyre ».

En effet, les deux frères ont subi le même mode de supplice. Saint André a été crucifié à Patras (Grèce) en présence du peuple, et saint Pierre le fut à Rome dans le cirque de Néron. La croix de supplice sur laquelle il a été crucifié était en forme de X. D’où le nom de « croix de Saint André », que l’on donne aux croix qui ont cette forme.

Après la Pentecôte, André partit prêcher l’Évangile, au cours d’un long voyage, tout autour des côtes de la mer Noire. Ses voyages l’amenèrent en Bithynie (côte turque), à Éphèse, en Mésopotamie, en Ukraine actuelle, en Thrace (région entre le Bosphore et le Danube) puis à Byzance et finalement en Achaïe (région au nord du Péloponnèse).

Au quatrième siècle, ses reliques furent transportées à Constantinople, mais elles reposent aujourd’hui à Amalfi en Italie. Néanmoins, dans les années soixante, une grande partie des reliques du saint et de sa croix a été restituée à l’Église de Grèce. Dans la ville de Patras, on construisit une grande église pour les abriter.

Outre l’église de Constantinople, la ville de Patras, et le monastère du Cap-Saint-André à Chypre, de nombreux lieux et communes de par le monde portent le nom de saint André, en particulier Santander dont la croix figure sur le drapeau basque.

Pour lire la suite, cliquez ci-dessous sur la page suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.